Communiqués de presse

Régionales : au Gouvernement de se donner les moyens de garantir des élections sécurisées en juin

29/03/2021

Régionales : au Gouvernement de se donner les moyens de garantir des élections sécurisées en juin

Le Conseil scientifique estime que les risques sanitaires auxquels s’exposent les électrices et les électeurs ainsi que les personnes participant aux opérations de vote et de dépouillement peuvent être réduits grâce au respect strict de protocoles sanitaires renforcés, même si la circulation virale était élevée au moment du vote. 

 

 

Nous demandons au Gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires au respect de protocoles sanitaires renforcés afin que l’expression démocratique ne soit pas entravée et qu’elle ait lieu en juin 2021 comme prévu, y compris en sensibilisant la population sur l’atténuation des risques lors des élections.

 

Le rapport fait des recommandations fortes de bon sens et il faut les accepter : pas de meetings physiques, pas de rencontres publiques, pas de soirées de campagne notamment... Une vigilance particulière doit être portée pour les équipes de campagne. Nous prendrons, pour l’Appel écologiste, toutes les précautions nécessaires qui s’imposent, pour la santé de nos équipes de campagne, de nos bénévoles comme celle de toute la population. Nous privilégierons notamment les actions de campagne numérique comme nous le faisons déjà depuis 5 mois, avec des outils qui marchent bien (débat virtuel sur la culture suivi par 1000 personnes en ligne, 15 ateliers thématiques, plateforme collaborative pour élaborer le projet, etc...) et qui permettent de toucher aussi de nouveaux publics. Nous soutenons la recommandation du Conseil scientifique de faciliter la vaccination des candidats déclarés en âge de se faire vacciner, ainsi que le dépistage des équipes de campagne.

 

Le calendrier électoral rendrait difficilement envisageable l’organisation de ces élections après l’été, tant d’un point de vue sanitaire du fait des incertitudes liées aux possibles nouveaux variants et du moindre respect des gestes barrières pendant la période estivale comme le souligne le Conseil scientifique, que d’un point de vue politique et administratif avec l’approche des élections présidentielle et législatives - et la problématique des comptes de campagne.

 

Le vote par procuration doit être encouragé au maximum, y compris en urgence à la dernière minute, à défaut de ne pas avoir davantage de solution de vote par correspondance ou de vote par anticipation.

 

Le Gouvernement doit protéger les citoyennes et citoyens pour garantir leur droit de vote et ainsi laisser vivre notre démocratie.

 

Matthieu Orphelin, tête de liste régionale, 
Lucie Etonno, tête de liste en Vendée,

Franck Nicolon, tête de liste en Loire-Atlantique,

Mélanie Cosnier, tête de liste en Sarthe,

Arash Saeidi, tête de liste en Maine-et-Loire,

Solène Mesnager, tête de liste en Mayenne

Deux propositions fortes et fermes aux appels portés par LFI et par le PS Pour le retour d’une vie culturelle et artistique intense en Pays de la Loire