Résumé des Ateliers citoyens

Relocalisation

14/12/2020

Relocalisation

La crise de la Covid-19 a mis en avant certaines vulnérabilités de notre modèle économique, à commencer par notre dépendance à l’extérieur pour la production de nombreux biens essentiels, comme le matériel sanitaire ou pharmaceutique.  Elle a démontré l’urgence des enjeux de relocalisation et de réindustrialisation, mis en exergue par la crise et qui sont de plus en plus partagés.

Animé par la conseillère régionale EELV Sophie Bringuy, le 5ème atelier citoyen organisé par l’Appel pour une Région Pays de la Loire écologique, citoyenne et solidaire visait donc à échanger points de vue et expériences, afin d’identifier les leviers et les freins à la relocalisation pour amorcer un processus de réindustrialisation écologique en Pays de la Loire.


Pour en discuter, trois représentants du secteur industriel en Pays de la Loire étaient invités à témoigner de leurs expériences très diverses, entre échecs et succès d’une industrie « made in Pays de la Loire » :

 

  • Nicolas Landy, ex-avocat et aujourd’hui chef d’entreprise dans la métallurgie en Mayenne.
  • Laurent Trudel, délégué syndical CGT et ancien salarié de la papeterie Arjowiggins, en Sarthe, placée en redressement judiciaire en 2019.
  • Jean-Olivier Michaux, directeur industriel du groupe Eram, dont le siège est basé à Saint-Pierre-Montlimart (49) et qui possède deux ateliers de fabrication de chaussures dans le Maine-et-Loire.

 

Alors, peut-on vraiment relocaliser en Pays de la Loire et comment ?

 

Le débat a été riche avec les participant.e.s. en ligne et un constat s’impose : pour des questions d’emploi local, de souveraineté économique ou de protection de l’environnement et du climat, il est essentiel de transformer notre économie pour produire localement les biens et services essentiels dont nous avons besoin. Si des mesures fiscales paraissent incontournables à l’échelle européenne pour lutter contre le dumping social ou environnemental, notre Région a des solutions à déployer localement pour soutenir les projets industriels tournés vers une économie plus durable et créatrice de valeur ajoutée sur nos territoires. Un fonds d’investissement « positif et responsable », avec possibilité de financement public citoyen, pourrait par exemple voir le jour. Une proposition à approfondir dans le cadre de la construction du projet en vue des élections de juin prochain !


Pour revoir le débat en ligne :  https://www.facebook.com/107029934510017/videos/829584687827371


Vous souhaitez nous aider à construire des propositions sur le sujet ? N’hésitez pas à nous écrire : contact@pdl2021.fr

Gagner la bataille du climat Crise sociale